Jeudi 9 juin 4 09 /06 /Juin 10:27

Aaaah, il y en a qui doutent vraiment de rien.

La scène se passe au "service au volant" (vous savez comme j'aime bien, parfois, me conformer aux lois Toubon, même si l'échange de mots entre langues ne date pas de ce siècle !).

Le client a commandé 8 hamburgers et arrive au troisième et dernier guichet où on lui tend la commande (appréciez la rapidité !) et lui de demander : "vous avez mis les sauces ?"

Quelles sauces pour un hamburger, je me demande bien. Passons.

L'employée lui tend alors un sachet de ketchup, un autre de mayonnaise.

-"'Vous plaisantez !" éructe le type. "J'ai 8 hamburgers !"

L'employée ne se laisse pas démonter.

"Vous plaisantez ! Les sauces c'est normalement juste avec les frites. Je suis déjà assez sympa pour vouys en donner. Si vou en voulez d'autres, c'est 10 centimes la dose".

Le type est parti sans demander son reste, bien sûr sans même un au-revoir. Eh oui, il y a des gens qui passent au fast-food pour se faire des stocks chez eux.

Crise du pouvoir d'achat, ou "simple" érosion de la politesse et de la bienséance ?

Par Ronuick - Publié dans : Société
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

À lire aussi…

Kesako ?

  • : Alors, il vient ce hamburger ?
  • : Regard sur une fast-clientèle. 10 ans d'expériences, de réactions incroyables, de comportements aberrants. Egalement un peu de réflexion !
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Suremballage...

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés