Vous gagnez des millions !

Publié le par Ronuick

Certaines personnes adorent simplifier les concepts, quitte à agréger ensemble plusieurs notions et à se recréer une "réalité". Pour eux, le monde est profondément manichéen : soit noir, soit blanc. "Nuances de gris" ? Connait pas !

 Et ces gens là peuvent éprouver un véritable choc émotionel quand leur acteur fétiche, habitué des rôles "sauveur du monde" devient le "méchant, l'incarnation du mal absolu" dans son dernier film.
 On peut rapprocher cela du "syndrome de Paris" qui frappe les Japonais en visite dans notre beau pays. Ils se sont élaborés une représentation tellement idéalisée de la France et surtout de Paris que le choc est immense : les Français sont malpolis, pas vraiment pressés de rendre service aux Etrangers (qui leur rapportent soit dit en passant autant d'argent que les Airbus)...

 Et pour certaines personnes, il est donc plus facile de simplifier la réalité. Ainsi, un "fast-client" moyen ira dans son restaurant favori et trouvera une occasion de dire (ou de faire sentir) que les employés sont des "valets du capitalimse", quand ce ne sont pas les employés eux-mêmes qui ne s'en mettent pas plein les fouilles.

 On a donc un discours en soi contradictoire, puisque l'employé est méprisé parce qu'il occupe un "mcjob" sous payé, mal valorisé mais il est également sensé "gagner des millions".

Exemple : "Oh, mais ducon, pourquoi tu me la fais pas la promo ! Vous gagnez des millions ici !".

 Nous avons dans la même phrase le mépris - lié à l'argent, le niveau de revenu, la position sociale - et l'idée selon laquelle l'employé gagne lui même beaucoup d'argent, puisqu'il fait partie d'un système capitaliste extrèmement efficace.

 Imaginons le même client allant voir son : avocat / medecin / notaire / garagiste / banquier.

 Oh, pourquoi tu me fais pas une réduc sur la consultation ? Tu gagnes des millions !

Absurde, non ?

Publié dans Société

Commenter cet article