Le gâteau (afghan) à 1000 Milliards (de dollars, pas de sabords !)

Publié le par Ronuick

Un peu plus loin de la fast-clientèle, mais pour montrer que tout est lié. Un petit cours de géopolitique des ressources.

 

Je lis sur le figaro.fr un article relatant la découverte par des géologues étasuniens, associés à des responsables du Pentagone (!) de formidables ressources minérales. A dire vrai, ce sont les Soviétiques qui avaient commencé le boulot.(Rappelons nous que l’Afghanistan a toujours eu le malheur d’être situé entre les grandes puissances : Angleterre avec l’Inde, Russie, puis URSS)

Puis ces données sont revenues à la connaissance des "experts" après la chute des Talibans en 2001 et ressortent désormais au su de tous lorsque l'intervention militaire est de plus en plus critiquée dans ce pays. Le syndrome Kerviel (soupçonné, on le sait d'avoir fait disparaitre 5 milliards d’euros) avait tenté de nous acclimater avec des sommes faramineuses. Mais là, on parle de 1000 milliards de dollars... Ca en fait, des nuits d'hôtel là où logent les Bleus, hein ? Et surtout qu’il monte, le dollar…

Alors, en vrac : du cobalt, de l'or (ben oui), du niobium (pour faire des aciers supraconducteurs, repassez donc votre bac de physique, c'est d'actualité) et du lithium. Enfoncée la Bolivie ! Le lithium, petit rappel, sert aux batteries. celles de vos portables, mais aussi celles des futures voitures électriques...

Quand on sait que la Bolivie est gouvernée par un anti-capitaliste notoire, émule d’Hugo Chavez, qui n’est autre que M ; Evo Morales, membre de la majorité quechuane qui n’avait jusqu’alors que le droit de trimer et de se taire. L’homme a nationalisé les réserves pétrolières de son pays et celles de lithium…Pas vraiment du goût des "majors" occidentales (les compagnies pétrolières, pas les maisons de disques)

Alors que là, en Afghanistan, c’est un pays « ami », si l’on excepte bien sûr quelques contestataires que l’on se fera fort de mater. Oh, ca tombe bien, il y a déjà plusieurs milliers d’hommes de troupes sur place. Et on prévoit d’en envoyer d’autres.

On parle même d'Arabie Saoudite du lithium en évoquant l'Afghanistan ! L’Arabie Saoudite, terre de pétrole. Comme l’Irak, envahi en 2003. Aujourd’hui, alors que la fin du pétrole se fait sentir, que le brut est nauséabond dans le Golfe (du Mexique, pas Arabo-Persique, ce n'y dérange personne) , que l’administration Obama a suspendu le forage off-shore, quoi de plus normal que de s’intéresser à d’autres formes d’énergie ?

Sauf que le lithium ne permettra que de stocker cette énergie. Qu’il faudra bien produire. A

lors ca ne m’étonnerait pas qu’on trouve dans les montagnes afghanes du charbon ou de l’uranium.(Ca plaira à Areva et à M Sarkozy, champion du nucléaire, VRP de luxe)

Mais bon dieu, 1000 milliards de dollars, voilà de quoi faire arrêter la culture du pavot à opium aux paysans afghans, non ? On pourrait leur construire des écoles, des routes, des hôpitaux, bref tout ce qu’il faut pour qu’une population se développe, non ? Sauf que, et l’article du Figaro.fr le mentionne bien, il faudrait éviter que la « malédiction des matières premières » ne frappe pas le peuple afghan. Oui, ce sont souvent les compagnies minières qui s’en foutent plein les fouilles, et les populations locales qui paient l’addition au prix fort : déportation (oui, on dit déplacement de population, c’est plus correct), terres saccagées, pollution des milieux…Tout ca pour nos joujoux du quotidien... 

 

Parce que des peuples indigènes qui ont profité de leurs ressources, j’ai beau scruter la carte, je n’en trouve pas. Et ce ne sont pas les Aborigènes d’Australie qui me contrediront, ni les Kanaks, ni les Nauruans (enrichis certes grâce aux phosphates, mais désormais habitants d’une île squelettique), ni encore les Congolais (merci le coltan, minerai de tantale).

Sachant que forcément, si les Ricains sont sur place (oui avec un peu de nos gars qui y meurent dans l’indifférence), les Chinois et les Indiens voisins, sans parler du Pakistan et de la Russie, vont tenter de s’en rapprocher.

On cherche l’intrus ? Oui, dans tous ceux-là, l’Afghanistan est le seul à ne pas avoir de bombe atomique. Comment on dit « Je me suis fait avoir ! » en patchoun ?

 

Source, Le Figaro.fr

Publié dans Société

Commenter cet article