La clim ! La clim ! La clim !

Publié le par Ronuick

Ah, la clim, on peut pas s'en passer, vrai ? Je me souviens du temps où nous partions en vacances, dans nos voitures surchauffées (une Visa, à l'époque, qui était la "grande" voiture de la famille)... Puis mon papa avait obtenu une voiture de service pour les vacances. Malheureusement, les sièges étaient en cuir... Quand vous êtes en vêtements légers, avec de grandes portions de peau nue, vous imaginez la carnage. 

 

 Et puis la clim (déjà répandue aux USA) est arrivée. Dans les voitures, dans les bâtiments, et elle arrive maintenant dans les logements... Elle nous est devenue si naturelle, qu'elle nous parait indispensable.

Et pourtant, elle a beaucoup d'inconvénients. Sanitaires, tout d'abord, si elle est mal entretenue : on l'accuse de donner mal au crâne, de favoriser les allergies (alors que le filtre à pollen d'une clim automobile est une bénédiction pour les allergiques !), certaines maladies respiratoires (légionellose) et puis le fameux "choc thermique".

 

 On pourrait mettre sur les pub et les installations de clim : "l'abus de clim nuit à la santé". Car, si elle apporte d'indéniables avantages, elle peut être très mal utilisée. En voyage en Arizona, (pays désertique où les cordes à linges sont inexistantes, parce que ça fait trop prolo), mes parents visitèrent des connaissances. Celles-ci, pour profiter de leur feu de cheminée, devaient régler la clim à fond ! Vous imaginez le truc !

 

Bref, revenons à nos pénates. En plein cagnard, la clim, c'est bien. La régler sur 20 ° ("parce que comme ça on est bien au frais") c'est un peu abuser ! On préconise un écart de température de 5°c au max entre l'intérieur et l'extérieur (30°C pour une température externe de 35°) pour des raisons de confort et d'économie d'énergie. Car rafraîchir un bâtiment (souvent mal conçu) en plein soleil demande une énergie dingue !

Mais la demande va à plus de fraîcheur, où alors, je ne comprends pas pourquoi j'ai froid lorsque je rentre dans un magasin ou un fast-food. Un jour qu'il faisait 35° dehors, j'avais réglé la clim à 28°C. Ben non, les clients ont râlé parce qu'il "faisait trop chaud !".

 

Alors que des solutions existent : sans aller jusqu'à la végétalisation des toits existants, il suffit de les peindre en blanc (si, si !) ou, mieux, de les recouvrir d'une membrane blanche, plus résistante que la meilleure peinture que vous trouverez. Et si vous utilisez ce dispositif autour des "groupes froids" qui permettent aux chambres froides de fonctionner, vous ferez de sacrées économies d'énergie ! Il faut se dire que beaucoup des bâtiments que nous fréquentons au jour le jour datent souvent de plus de 10 ans. Et, franchement, il y a 10 ans, on se fichait un peu des économies d'énergie !

 

 Et n'hésitez pas, en tant que client, à dire que vous trouvez l'air trop frais en entrant dans un magasin climatisé. Plus vous serez nombreux à la faire, mieux ce sera. Et en matière d'arbitrage, je pense qu'il faudrait aller dans le sens qui trouvent cela trop froid !Parce que ça dénote une température très éloignée de celle du dehors, et donc une moindre différence apporte déjà un soulagement à ceux qui (comme moi) souffrent de la chaleur.

Publié dans Environnement

Commenter cet article

legleg 22/04/2010 15:09


dans certains pays d'orient, il foutent la clim à 16 avec une température extérieure de 40°!!!