L'oeuf et la poule....

Publié le par Ronuick

 

On m'a fait remarquer, dans un commentaire sur un précédent article, alors que je disais que les fast-food existent parce que les clients viennent que justement les clients viennent parce que le fast-food existe.

 

 On en revient à l'éternelle histoire de l'œuf et la poule... Et de la déresponsabilisation... Un petit rappel sur l'œuf et la poule. 

800px-Chickenegg-copie-1.jpg

La question est la suivante : qui est arrivé du premier, de l'œuf ou de la poule ? Vous souriez... Ben c'est l'œuf qui donne la poule ! Oui, mais qui a pondu l'œuf ? Pour toutes les réponses possibles, allez voir .

 

Vous voyez le lien avec notre affaire ? Qui est arrivé le premier : le fast-food, ou le client de fast-food ? C'est sûr que le premier client de fast-food l'est devenu parce qu'un fast-food est apparu dans son paysage.

Oui, mais ce restaurant a ouvert parce qu'il y avait un marché ! Un jour, un entrepreneur a eu une idée : il s'est dit : « comment faire pour que les gens mangent plus vite vu qu'ils ont des pauses déjeuner de plus en plus courtes ? »

 Ensuite, de la même manière, quand un fast-food arrive dans une zone, c'est qu'il y a un "marché". Si les gens n'allaient plus manger là, il fermerait ! Ca répond tout simplement à une demande.

 Prenons le cas de la télé. Il y a une chaine culturelle qui diffuse souvent des documentaires fort intéressants. Combien fait-elle d'audience ? 1 million ? 2 millions ? Même s'il y a un truc super un soir, on ira regarder sur l'autre chaine où il y a le dernier Bruce Willis ou l'Ecole des Stars ou un truc comme ca.

La qualité est là, au "rendez-vous" comme on dit, mais seulement quelques-uns vont la voir. Et les chaines "généralistes" vivent (très bien) parce qu'elles proposent un contenu aseptisé, sans surprise, formaté. Tout comme les fast-food...

 De même, on voit des gens acheter de la viande de bas prix. Pour la produire, on a recours à des trucs pas possible. Mais tout cela on le fait pour le bien être du consommateur, non ? Pour lui proposer de la viande à tous les repas, à bas prix. tant pis si ce n'est pas forcément bon pour la santé... Mais manger de la viande est signe de richesse. On peut très bien le comprendre de la part de nos grands parents qui ont pour la plupart connu les restrictions de la guerre.. Mais aujourd'hui, manger de la viande à tous les repas, c'est plutôt has-been. en tout cas dans les milieux un peu au courant des méfaits d'une telle alimentation.

 Alors, à cela, je préfère acheter beaucoup moins de viande, manger plus de végétaux, et réserver mes achats occasionnels  de « bidoche" à des produits de qualité, et si possible, bio. Au final, je ne dépense pas plus  et j'ai au moins le sentiment de favoriser un élevage plus responsable.

C'est dire que, même si les alternatives sont disponibles, les gens sont toujours prêts à ingurgiter du prêt à manger : que ce soit la "culture", la nourriture au restaurant, au supermarché... Pas le temps de réfléchir, pas le temps de se poser.

Pourquoi ? Parce que , alors que nous n'avons jamais eu autant de temps libre (calculé sur une vie entière), nous avons l'impression d'en manquer cruellement. et notamment durant les pauses repas... Elles sont calculées au plus juste et donc, mathématiquement, favorisent les repas "pris sur le pouce" et le fast-food. D'autant qu'on cherche à faire baisser la note des repas pris à l'extérieur du domicile.

 Le fast-food est à la fois symptôme et cause de certains de nos problèmes. Il les nourrit comme il s'en nourrit. Et malheureusement, ce n'est pas près de finir.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Maître des Bouviers 31/05/2010 10:04


L'oeuf produit par la poule ne fait pas la même poule. C'est la meilleure réponse que j'ai trouvé pour ne pas devenir fou.


Ronuick 31/05/2010 10:26



Une astucieuse manière de répondre à la question.



zoyas 21/04/2010 18:07


Bonjour !

je bosse en grande distribution. Régulièrement, quand le magasin ouvre un jour férié, ou un dimanche, y a toujours au moins un client (voire même plus) qui râlent (dans le magasin, en faisant leurs
courses) parce que le magasin est ouvert et que donc le directeur obligent les pauvres salariés à travailler...

Envie de leur répondre d'arrêter de venir faire leurs courses un jour férié s'ils veulent que le directeur prenne la décision de ne pas ouvrir !
(même si parfois les salariés sont contants car dans ce cas exceptionnel payés double).

A ++
Zo


Ronuick 22/04/2010 08:16



Eh oui ! Les gens sont parfois surprenants ! Heureusement il y a la paie double, mais parfois c'est bien embetant selon la situation familiale !