"Fais Pause !"

Publié le par Ronuick

Signe des temps, de l'omniprésence culture télévisuelle, l'autre jour je discutais avec la maman de mes enfants et mon jeune fils (5 ans), tout excité par ce qu'il veut dire nous sort, alors que nous n'arrêtons pas de parler : "fais pause!"... Sur le moment, nous avons éclaté de rire.

pause.jpg

 Ah, si toute la vie pouvait être un DVD : faire pause là où l'on veut souffler (juste avant que le vampire ne sorte du bois), revenir en arrière pour revivre les meilleurs moments ou au contraire avancer vite vite quand c'est barbant...

De tout cela, je voudrais avoir l'option "pause". Vous savez, ce qu'il faut, parfois, pour que l'organisme se repose un peu. Genre après 7 heures de boulot, quand on a juste pris une pause cigarette pour les fumeurs ou une pause "fruits à croquer" pour les autres (ou les deux en même temps).

 Donc, l'autre soir, je décide de me poser en pause, non pas en salle de pause, mais en salle de restaurant. A quelle heure ? A 22h05. Tout est calme, je me prépare mon petit repas, et je m'installe. Et je commence à manger, tranquillement... Quand...

Axiome de fast-food : c'est quand le manager décide d'aller en pause que les clients se mettent à venir.

22h07 : le comptoir se remplit de plus en plus. Et moi, coûte que coûte, je décide de manger calmement, car j'en ai le droit (et le devoir moral vis à vis de mon organisme).

Une équipière m'appelle en me disant "Nico ! Il y a plein de monde".

Je lui réponds, assez fort : je sais. Mais là, je suis en pause...

Après tout, l'équipe était assez nombreuse pour le petit rush...

Sauf qu'il y a toujours des gens désagréables. l'un d'eux (par inadvertance, reconnaissons l-, renverse son cola en salle). Il constate les dégats, jette un regard furibard vers moi et dit à son acolyte :

- Celui-là, il bosse ici et il fout rien !

Je me lève sans dire un mot, vais faire couler un cola pour remplacer celui qui est tombé (c'est la règle chez nous, c'est toujours embêtant pour le client de faire tomber un truc on va pas lui faire repayer !) et je lui tends avec ces mots :

- Monsieur, celui qui ne fout rien bosse depuis 7 heures et cinq minutes d epause. Donc, je prends mon droit de faire une vraie pause pour manger. Vous avez quelques chose à ajouter là-dessus ?

Assez gêné, il me fait : "Mais je vous ai rien dit !"

- Mais j'ai entendu ce que vous avez dit de moi. Alors la prochaine fois, demandez-vosu depuis combien de temps travaille celui qui est en pause avant de le saouler."

Et de retourner manger mon escalope de poulet grillé. Bien sûr, au bout de 10 minutes, il m'a fallu retourner au taf, car décidement le rush se prolongeait. J'allais me laver les mains tout en mastiquant ma dernière bouchée... Super pour l'organisme, non ?

Non mais franchement, qu'est ce qu'il 'm'aurait dit ce type si j'étais venu le déranger durant sa pause de midi à son taf ?

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 05/09/2010 14:29



Oh t'en fait pas moi c'est tous les jours que je suis dérangée par mon boss pendant ma pause déjeuner ! Comme je déjeune à même mon bureau (oui j'ai pas envie de sortir parce que je bosse dans un
coin où t'y laisserais ta paye en deux jours, donc je m'abstiens) il toque à la porte, n'attend même pas que je dise "entrez", entre donc et me voyant déjeuner me souhaite "bon déjeuner
Véronique" puis sans se sentir gêné le moins du monde me demande si je peux lui donner ci, ou ça, si je peux lui sortir tel document. Au début je lui faisais laissant tomber mon déjeuner. Depuis
un an à peu près (après le foutage de gueule suite à une demande d'augmentation) je lui réponds que je déjeune et après mon déjeuner je m'occuperais de ce qu'il veut.


Depuis il vient bien moins souvent !



Ronuick 06/09/2010 08:42



Tu as bien eu raison : il faut pouvoir manger tranquillement, ne serait-ce que pour décrocher mentalement et pour permettre une digestion saine... Dis toi qu'on avait autrefois des pauses de plus
d'une heure alorsq u'aujourd'hui quand on a vingt minutes c'est royal...


 Et dire qu'il y a des médecins qui préconisent la sieste de 20 minutes après repas qui correspond à nos rytmes ancestraux ! J'attends de voir un patron qui autorise cela. (J'en ai eu un, en
stage, cela dit...)



mam' Dez 04/09/2010 21:25



C'est un peu comme le téléphone qui sonne aussitôt qu'on se plonge dans le bain... ;)


Pareil au boulot, suffit qu'on sorte son petit manger pour que tout le monde vienne poser des questions (peu importe qu'on soit dans l'impossibilité de répondre pour cause de bouche pleine) ou
balancer des mandats urgents! Seule solution: faire sa pause à l'extérieur... Pas toujours facile!!


Bises Ronuick!



Ronuick 05/09/2010 09:24



Loi de l'emmerdement maximal.... Je vosi que c'est partout pareil, on se sent moins seul... Bises également !



Céline 04/09/2010 09:34


Pour prendre ma pause je me planquais aux toilettes, mais pour déjeûner j'avoue que ce n'est pas une solution recommandable, même si elles sont "si propres qu'on pourrait y manger par terre" !


Ronuick 05/09/2010 09:25



Les WC, dernier rempart de l'intimité... QUoique peu engageant pour manger, tu m'étonnes....



Eric G. Delfosse (Pomme) 03/09/2010 19:15



Après quelques années de travail comme traiteur (pas le traiteur qui vend des sandwiches... non... le traiteur qui organise des banquets pour votre mariage, par exemple, et qui bosse ce jour-là
de six-sept heures du matin jusque deux-trois heures du matin le lendemain, avec son équipe, pour que tout soit impeccable), je confirme que c'est toujours quand on se met en pause qu'il arrive
un truc...


 


On a enchaîné l'apéro et les zaks, l'entrée froide, le potage, l'entrée chaude, le sorbet en guise d'entremets, et il est 19hr quand on envoie la grosse pièce...


Et on se pose enfin les fesses pour manger un bout, et crac, v'là le chiant de service qui vient chercher du sel (alors qu'il y en a sur toutes les tables), ou qui vient vous demander si on
n'aurait pas autre chose que du gratin dauphinois parce que sa femme n'aime pas ça (bin, si, il y a 1 tomate grillée, 2 fagots de haricots verts, 4 tranches de magret à la crème miel-échalotes, 1
physalis, et 1 chicon braisé, et tout ça, sur l'assiette où il y a le gratin !), ou qui vient vous demander six heures à l'avance à quelle heure on va "faire" le gâteau (à minuit, monsieur, oui,
vous avez le temps d'aller chez vous chercher votre chargeur pour votre appareil photo), ou qui a décidé que c'était pile poil au moment où vous alliez mettre en bouche le premier morceau de
votre premier repas de la journée qu'il lui fallait absolument venir vous demander votre carte de visite pour la communion du p'tit dernier, dans trois ans...


 


Bon appétit !