Eva Joly et le défilé du 14 juillet

Publié le par Ronuick

Ce matin en consultant le site internet d'un journal quotidien, je suis tombé sur un article rendant compte de la récente déclaration de Mme Eva Joly, candidate EELV pour l'élection présidentielle de 2012. Mme Joly préconise de remplacer le défilé militaire du 14 juillet par un défilé citoyen.

En trois heures, il y eut plus de 1000 commentaires, dont l'écrasante majorité se répandant en fiel sur Mme Joly et son idée. Apparemment, proposer cela c'est faire une insulte à la France (je ne vois pas en quoi faire défiler d'autres personnes que les militaires sur les Champs-Élysées est une insulte à la République), c'est faire fi du sacrifice de nos soldats, c'est renier De Gaulle et la Résistance, etc... Certains proposent même de renvoyer Eva Joly en Norvège, et affirment que la Norvège a collaboré durant la dernière guerre... Pour d'autres enfin, en cas de victoire d'EELV, le défilé du 14 juillet 2012 se concluerait par un bûcher géant où seraient brûlés les drapeaux français.

Bref, il faut donc des faits pour rétablir un semblant de climat calme et serein.

Historiquement :

- La Norvège est un pays pacifiste depuis son indépendance en 1905 de la Suède : c'est pour cela qu'Alfred Nobel a donné comme mission au Parlement Norvégien de décerner le prix pour la paix qui porte son nom (les autres prix étant décernés à Stockholm)

- La Norvège a résisté à l'attaque allemande d'avril 1940, avec ses maigres moyens mais non sans courage et abnégation. Le croiseur Blücher (du nom de l'un des vainqueurs de Waterloo) a ainsi été coulé par les vieux canons Krupp (!) d'un fort d'Oslo, entraînant plus d'un millier de marins allemands par le fond. Les troupes norvégiennes ont résisté pied à pied durant près d'un mois avant de succomber. le gouvernement a choisi l'exil pour ne pas se compromettre. 

- Les Français de la Légion Etrangère (général Béthouard) ont affronté, avec l'aide des Anglais et des Polonais les chasseurs alpins allemands (et non des SS, les Waffen SS étant alors en préparations de la campagne de France) du général Dietl dans la région de Narvik. Cette opération avait pour but premier de "couper la route du fer suédois" vers l'Allemagne, ce port norvégien, toujours libre de glaces en raison de la Dérive Nord Atlantique étant le débouché de la voie ferrée venant des mines de fer de Kiruna, en Suède. Ils ont remporté plusieurs succès mais ont du replier bagages lorsque la France a été attaquée à son tour.

- En Norvège comme en France il y eut des collaborateurs et des résistants. Les premiers étaient dirigés par Vidkun Quisling, ancien ministre qui sera exécuté après la guerre. Les seconds sont surtout connus pour leur action contre l'usine de Vemork qui produisait outre de l'électricité, de l'eau lourde nécessaire au programme atomique allemand (voir le film '"les Héros de Télémark"). Des SS Norvégiens, il y en a eu, comme des SS Français. Ces derniers, intégrés à la Division SS Charlemagne (33è division des Waffen SS) ont d'ailleurs combattu à Berlin dans le dernier réduit autour du bunker d'Hitler, aux côtés des Norvégiens de la 11èSS panzerDivision "Nordland". Donc quand on me dit que les Norvégiens ont été des collabos...

On reproche à Mme Joly de ne pas connaitre la culture française. Si elle a choisi notre pays, c'est bien parce qu'elle aime et admire la France !  Mais tout cela dénote aussi une très grande ignorance de la part des Français des pays étrangers. La Norvège est très méconnue ! 

Pour se faire une idée de ce que pourrait être le défilé du 14 juillet à la sauce "Joly", regardez donc les images d'un 17 mai en Norvège. Là, ce ne sont pas les militaires qui défilent, mais les enfants des écoles. Et on ne brûle pas le drapeau, mais il est brandi bien haut. Patriotiques, les Norvégiens ne sont pas nationalistes : ils arborent partout leur drapeau, même dans leur jardin. Drapeau qui d'ailleurs a pris pour modèle le tricolore français, qui était, auaparavant, synonyme de LIberté et de droits de l'Homme.  Riches, les Norvégiens savent dépenser judicieusement l'argent du pétrole : c'est le pays qui aide le plus ceux en développement en pourcentage du PNB et leur fonds souverain est connu pour n'investir que dansdes secteurs "propres" : pas d'armes, pas de jeu, pas de tabac. Alors quand la France espère encore et toujours placer ses Rafale... 

 La vraie question est : (au delà des opinions politqiue si on est pour ou contre EELV) : pourquoi sont-ce juste les militaires qui ont le droit de défiler sur les Champs Elysées ? Pourquoi pas toutes les forces vives de la Nation que sont les enfants, les étudiants, les séniors, les infirmiers, les médecins, les ouvriers, les cadres, les associatifs et j'en passe ? Pourquoi tout ceux là n'ont-ils le droit de défiler que pour faire grève ? Pourquoi réserver l'honneur de la "plus belle avenue du monde" à ceux qui font le métier des armes, et aux pompiers et policiers ?

Alors, pourquoi ne pas "panacher" militaires et civils ? Je vous l'assure, il n'y aurait pas de distribution de marijeanne ou de brulâge de drapeaux. Mais,  peut-être, l'expression d'une grande communion républicaine. Ne serait-ce pas là le véritable esprit de cette fête qui rappelle celle de la Fédération du 14 juillet 1790 ? Ne vaut-il pas mieux y penser que de jeter le bébé avec l'eau du bain ?

Publié dans Société

Commenter cet article

Neil 15/07/2011 23:02



Voilà quelque chose de construtif,


Eva Joli à le mérite (qu'on adère à son camp ou pas) de proposer des idées nouvelles et de vouloir faire bouger les choses.


Est ce que une nation se résume à sa puissance militaire? il faut bien les nourrir, les élever, et les former ces militaires! 


Les réactions à sa déclaration montrent combien les gens on peur du changement, et c'est bien dommage, car le monde ne sera pas meilleur sans changement.



Eric Pomme 15/07/2011 14:55



Personnellement, et bien que non Français (mais je pense exactement la même chose pour le défilé dans mon propre pays, dans une semaine, en Belgique), je me dis que, dans une nation théoriquement
pacifique, c'est dommage de se sentir obligé de faire étalage de sa puissance militaire comme si, en 2011, il fallait encore montrer ses griffes toutes puissantes au reste du monde et leur
expliquer que "on est les plus forts"...


 


Pensons aussi au coût du défilé militaire.


Je n'ai même pas envie de faire des recherches pour savoir combien ça coûte, de faire défiler tant de véhicules militaires... Les faire défiler, mais aussi les promener durant des centaines de
kilomètres pour les emmener à Paris puis les ramener dans leurs casernes.


Sans compter l'impact sur l'environnement dont notre pauvre planète se passerait bien...


Un défilé pédestre comprenant des représentants de toute la population - avec des militaires si ça excite vraiment le bon peuple français de voir des soldats - coûterait probablement moins cher
en argent et en carbone...


 


Et puis, je me dis aussi que voir des enfants chanter une chanson qui parle de drapeaux plein de sang, de soldats mugissants qui égorgent la population et d'appel à répandre le sang, je n'aime
pas trop, mais, bon, la France n'est pas le seul pays à avoir un chant de guerre comme hymne nationale...