Et pourquoi pas un iceberg ?

Publié le par Ronuick

Quand il fait chaud, comme sur notre pays depuis deux semaines, les gens ont tendance à s'énerver rapidement. Vous me direz, c'est pareil lorsqu'il fait trop froid. "Oh, mais il n'y a plus de saisons ma petite dame" disaient déjà les Anciens au siècle dernier...

Bref, revenons à nos hamburgers.

Un type arrive au comptoir et (sans la formule de politesse communément admise pour saluer un autre être humain qui rappelons-le naissent égaux) demande :

- Deux glaçons !

L'employée penche un peu la tête.

- Deux glaçons ?

Le type s'énerve tout de suite :

- Ben oui, deux glaçons, là, pour les enfants !

- Ah ! Vous vouliez dire des cornets ! Oui, et bien cela fait 2 €, s'il vous plaît.

- Vous vous fichez de moi, hein ?

-Ben non, mais pour moi, deux glaçons, ce sont deux petits morceaux de glace. De glace d'eau, je veux dire. Alors pour être sûre, je me suis permis de vous demander ce que vous vouliez vraiment. Sinon, j'aurais pu vous mettre deux glaçons dans un petit gobelet, et vous vous seriez encore plus énervé. Vous voulez autre chose avec ceci ?

-Non. Voilà vos tunes.

 

Et le type de repartir avec ses deux cornets en morigénant.

Publié dans Société

Commenter cet article

cornel 10/05/2011 13:58



Si Nicolas Sarkozy servait chez M'D..., il aurait sans doute ajouté : "Eh, casse-toi, pauv'con !". Ce qui aurait été des plus adapté. Il devrait peut-être reconsidérer son plan de carrière...