Eh si, ca se passe comme çà !

Publié le par Ronuick

Un soir, nous avions eu une certaine chance. Enfin, façon de parler. Quoique, si, c'était sympa.

Seul le drive était ouvert (après 23heures), et un groupe de piétons arrive au guichet de prise de commande. le caissier m'informe avec un air à la fois souriant (vu les jolies filles du groupe) et fataliste : "ce sont des Anglais, ils sont une bonne vingtaine".

D'Anglais, c'étaient en fait des Irlandais. On ne l'a pas vraiment découvert à l'accent, mais à leurs cartes bancaires... Et puis nous avons fait le rapprochement avec une troupe de danse irlandaise qui se produisait au Zénith de la ville. Les jeunes, tous bâtis comme des athlètes, et les jeune femmes bien maquillées, devaient sortir de leur répétition et allaient à leur hôtel tout proche.

 

 Vous pensez bien que servir ces vingt jeunes gens a pris un certain temps, d'autant qu'ils ne parlaient pas notre langue et que notre propre pratique de la langue de Shakespeare (sans vouloir offenser nos amis irlandais) était loin d'atteindre des sommets. Il y eut donc un peu d'attente, et la file de voiture s'agrandit derrière.

 Une fois la commande de tout le petit groupe prise, celui-ci avança au dernier guichet, pour récupérer le tout. La première voiture avança, c'était un gros 4x4 (ce qui ne présageait de rien), mais dont le conducteur était passablement énervé, aux dires de mon caissier, qui me prévint juste après l'avoir servi.

"Fais gaffe, celui là est super énervé. il m'a dit qu'il avait attendu une demi-heure, et j'ai essayé de lui expliquer qu'on venait d'avoir un groupe de jeunes qui ne parlaient qu'anglais et il m'a dit "j'en ai rien à foutre".

"Ok, fis-je, je m'occupe de lui passer sa commande..."

 

ce que je fis. Je saluai chaleureusement les derniers Irlandais et j'attendis le 4x4, la commande prête à être tendue au type. Celui-ci arrive à ma hauteur. Je l'accueille d'un chaleureux "bonsoir", qu'il ne me rends évidemment pas.

"J'ai attendu une demi-heure !"

Je hausse les épaules en lui répondant : "Tant pis !"

Le type a du mal a entendre ça. "Comment ça, tant pis ?", fait-il, le visage rougeaud projeté hors de sa voiture vers la fenêtre du guichet par son cou épais.

"Ben comme ça se prononce ! Le jeune homme que vous aviez en face de vous a essayé de vous expliquer ce qui s'est passé et."

"j'en ai rien à foutre de ça !"

"et bien c'est exactement ce que je voulais dire. tant pis !

"Ça va pas se passer comme çà !

"Erreur de conjugaison. Ca vient de se passer comme çà. Au revoir monsieur !"

Et la fenêtre guillotine s'est refermée sur son énervement. Sa tension a du monter à 18. Mais tant pis !

 

 Beaucoup trop de clients s'imaginent avoir la même rapidité de service à minuit qu'en plein rush. Mais en rush, l'équipe est au complet, tout tourne de manière optimale et donc le débit est très important. mais en période de moindre affluence, il suffit d'un truc inhabituel (comme un groupe de 20 danseurs anglophones) pour gripper le tout. Fallait-il refuser la commande des 20 jeunes gens ? Ceux-là nous ont remercié de les avoir servi rapidement et efficacement. Et franchement, leur avis compte plus pour moi que celui d'un crétin constipé !

Publié dans Mots doux

Commenter cet article