Addendum...

Publié le par Ronuick

J'avais oublié quelques perles : ainsi, notre dessert glacé.

Un client, féru de loi Toubon certainement, nous a demandé un "dimanche", comme je l'ai dit en commentaire. Un autre commentaire nous apprend qu'il n'était pas si éloigné que çà de la réalité ! (A voir dans les comm de l'article précédent !)

 

Mais nous avons mis du temps à savoir ce que voulait un client en nous demandant « une bouée ». En fait, c’était un dougnhuts, un beignet en forme de… bouée.

 

Quant à ceux qui adorent avoir un genre et essayent de bien prononcer certains mots anglais... Cela donne des résultats comiques. Ainsi, au lieu de prononcer « Chicken Shake » (poulet à secouer), certains disent « Chicken Snake » (Poulet Serpent). 

 

Mais le must vient des Alsaciens : nous sommes les seuls à pronconcer « Chicken Schneke ». Pour les germanophones, cela veut dire "Poulet Escargot" (une spécialité bourguignonne ?) Mais, et cela n'est pas vraiment à l'honneur des Alsaciens, Schnnecke désigne aussi en argot le sexe féminin... Pourquoi ? Je vous laisse deviner, ce n'est pas la plus belle comparaison à faire, même si on a adoré étant petit la chanson de "l'escargot qui porte sur son dos sa maisoneeettteu...".  Il y a quand même plus joli dans la langage fleuri de l'amour, non ? Remarquez, les Anglo-saxons transforment la femelle du chat en "beaver" (castor). Est-ce à dire que les pièces de 5 cents canadiennes sont pornographiques ?

 


Je sais, c’est très méchant de ma part…  Mais c’est vrai que si chez nous les produits ont des noms parfois difficilement prononçables pour un gosier français, nous n’avons pas des noms alambiqués qui peuvent induire en erreur. Du style : « Prince des mers dans sa sauce aux fruits de la Provence » (Sardines à l’huile d’olive) ou « Espérance de poussin » (omelette ).

Publié dans Humour

Commenter cet article

mam' Dez 19/08/2010 09:55



Le castor est de la même famille que le lapin?? J'ignorais ça!


C'est vrai qu'une demoiselle en Bunny est a priori plus sexy qu'une fille en castor, héhé..



Ronuick 19/08/2010 10:48



Ouais, enfin au sens large : ce sont des rongeurs tous les deux. Mais ils sont aussi proches l'un de l'autre que moi de mon cousin germain !



Céline 18/08/2010 22:32



Consternant... Vos comms sont consternants...



Extincteur 18/08/2010 22:25



@u n'Éric


Tordu de rire !!!



mam' Dez 18/08/2010 14:08



Hihihihi, c'est ça de vouloir faire son malin! Ça me fait penser aux Nuls avec leur "serial killer"!


Bon sinon, autant "Schnecke" je trouve ça marrant, autant j'ai toujours détesté "beaver"... Je sais pas pourquoi, le castor me paraît plus obscène que l'escargot...



Ronuick 19/08/2010 09:48



J'ai pas trop la culture "Nuls"... S'ils sévissaient sur Canal +n j'ai jamais eu cette chaine (même les émissions en clair). Eh oui, la campagne !


 Ben quoi, t'aimes pas le castor ? C'est pourtant de la même famille que le lapin ! En même temps, si Playboy avait choisi le castor comme mascotte....



Eric G. Delfosse (Eric Pomme) 18/08/2010 12:35



Il y a pire, tu sais, Extincteur !


On retrouve dans des vieux menus des "tentations du renard" (fromages) ou une "raclette du pré" (langue de boeuf)... Heureusement que la mode n'est plus à ces appellations plus fantaisistes que
vraiment descriptives...


Appelons un chat un chat, et une chatte, une chatte, bon sang !





Anecdote perso qui n'a pas grand chose à voir (encore que...).


Je sers un jour dans un banquet une entrée toute simple : un petit pavé de saumon déposé sur une petite louche de crème à la glace de crustacés... Un des invités a demandé à une des serveuses ce
que c'était ces "petite billes vert-fluo" qui décoraient l'assiette, pour savoir si on pouvait les manger ou si c'était juste pour la déco...


La serveuse s'est demandé une fraction de seconde si le monsieur se fichait de sa gu... et a failli lui répondre que "Bah, non, il est interdit de manger ... les petits pois ! ! !"...


Bon ap' !