A votre bon coeur M'sieur Dames !

Publié le par Ronuick

L'enseigne qui m'emploie a une activité de mécénat : les enfants hospitalisés. Comment fait-elle pour les aider ? Non, elle ne paie pas du matériel médical dernier cri, mais elle est partie d'un constat simple : les maladies les plus graves sont traitées dans des centres peu nombreux mais équipés de ces matériels de pointe.

Or, pour un enfant habitant à Trifouille les oies, le déplacement est long jusqu'au centre où il recevra son traitement. Et il est donc tout aussi difficile pour ses parents de l'accompagner. Quand il y a de la place dans le service en question... Et alors, il n'y a de place que pour un des deux parents. Quant au reste de la famille, il peut toujours se brosser.

Pour pallier à cet état de fait, le mécénat a choisi d'ouvrir des "maisons de parents" près des hopitaux concernés : là, les familles sont accueillies en entier pour se tenir à proximité de l'enfant malade. Ainsi, la traitement est moins lourd à supporter pour celui-ci et la vie est facilitée par rapport aux autres solutions existantes (foyer, chambre de parent accompagnant, hotel, amis hébergeants....). Je le sais d'expérience personnelle. 

Ces maisons sont financées par une participation des familles, par des cotisations versées par les restaurants, par des actions ponctuelles dans l'année (comme une journée spéciale où chaque achat de menu déclanche un don) et par les urnes disposées sur les comptoirs pour recueuillir la petite monnaie.

Ah, ces urnes !

Les gens sont souvent bien trop méfiants, pensant que cet argent là va grossir la cagnotte de la firme (ce serait plus efficace 'augmenter de 5 c tous les menus) ou celle des employés. Mais que ca serve à du caritatif, ca, c'est "pas possible" !

Alors il y a ceux qui critiquent vertement le système ("c'est pour les Ricains, çà !" "Macdo est de toute manière assez riche"...) Ou qui font : "Et il y a au moins un recu fiscal ?" (Pour 5 c ?) Bref, vous voyez le genre.

 

Mais il y en a qui donnent. Parfois, c'est inutile, car ce sont des pièces étrangères (cents étasuniens, peso, dirham, livres turques et même anciennes lires italiennes) mais bon, c'est le geste qui compte ! (Rappelez vous de la vieille dame qui donne au temple de Jérusalem et qui est finalement plus généreuse que les Marchands du Temple et leurs grosses offrandes...)

Il y en a d'autres qui essaient de retourner l'objet pour en sortir des sous.

Ainsi, j'avais trois nanas en caisse. Seize ans, plus de poitrine que de cervelle, qui me font, avec une voix sucrée :

- Mseiur, il me manque 50 c pour un sundae !

-Ben tant pis ! Vous n'en achetez pas !

- Et on peut pas en prendre de là ?

- Ah, non, ca c'est pour les enfants malades !

-Mais moi je suis malade !

Et elle de se pencher en avant, écrasant sa poitrine bien développée (et bien visible) sur le comptoir.

- Oui mais pas du cerveau, à ce que je vois !

La donzelle se redresse, vaguement intriguée et presque flatée :

- Ah bon ? Pourquoi ?

- Pour être malade d'un organe il faut en posséder un...

Elle a redressé sa poitrine et est partie avec ses copines avec un demi-tour qui se voulait méprisant...

 

Et puis... Et puis il y a ceux qui prennent ca pour une poubelle pour y glisser leur ticket de bus ou de caisse. Vraiment classe, voyez-vous. Sauf que... Parfois on y glisse ce que'on voudrait pas y glisser...

"Oh, vazy ! OUvre là, ta boite !"

"Pardon ?"

"Ouais, j'y ai mis mon billet ! Je croyais y mettre mon ticket de caisse !"

Sourire jusqu'aux oreilles du caissier : "Ah, ben c'est très généreux de votre part !"

Publié dans Société

Commenter cet article

Legleg 11/08/2010 09:41



La boite menu enfant? ça existe encore ça?


En  tout cas en Turquie, il n'y en a pas... C'est aussi bien car une poubelle de table n'est pas forcement très utile .



Madwolf 11/08/2010 04:38



Bonjour,


De passage chez Ronald aujourd'hui. Boite à don avec des tickets de métro ou de carte bleu et groupe de d'jeuns outré de pas avoir de sauces à volonté avec les nugget . Le manager a été d'une courtoisie et d'une aimabilité exemplaire, en face des 5 décerebrés. L'intelligence a gagné.


Bon le truc que je trouve un peu bête en ce moment, c'est de proposer des recettes alternatives à un sandwich (oignon, chorizo, ...) et d'afficher "recette épuisée" .


Au niveau dechet, les boites des gros sandwichs gagneraient à disparaitre pour l'emballage style cheese, et la boite du menu enfant me parait vraiment inutile quand on dejeune sur place (sauf
comme poubelle de table ).


Bonne journée



Ronuick 11/08/2010 10:22




Ah, les campagnes promotionnelles : il y a toujours, au bout d'un moment, un ingrédient qui manque : il faut arriver à faire correspondre la sauce (spéciale), le nombre de pains, de viandes et
l'ingrédient qui va bien (comme le chorizo) pour être sûr qu'à la fin de la campagne il ne va pas nous rester sur les bars un stock de sauce ou de chorizo dont on ne sait pas quoi faire. Et qui,
inévitablement, ira à la poubelle !


 


 Concernant les emballages, il y a bien eu des essais pour emballer de gros sandwiches dans du papier type "cheese". Mais c'est super super énervant à emballer. Si le sandwich
est un tant soi peut volumineux, vous devez vous y reprendre à plusieurs fois. C'est pour ca que Ronald a décidé de garder ses boites dont la poids en carton baisse avec les années. Rappelez vous
des vieilles boites en polystyrène des débuts ! Des profs de chimie venaient m'en prendre pour leurs expériences...


 


Quant aux boites du menu enfant, elle font "partie de la magie" qui consiste pour le gamin à ouvrir la boite et découvrir ce qu'il y a au fond. Ca c'est l'objectif. Après, dans les faits, outre
de constituer un support publicitaire, le machin ne sert pas à grand chose : on se fait ch... à y mettre le jouet, les sandwiches, les frites, refermer la boite, et trois minutes plus tard, ca
devient une poubelle de table... Seuls certains clients disent "on n'en a pas besoin" lorsque je leur demande s'ils veulent vraiment la boite. Le reste me regarde avec de grands yeux du genre :
"Ben on la paye, on la prend" !










Legleg 07/08/2010 08:52



En Turquie, je ne vais pas chez mc do, mais burger king... Les hamburger ne sont pas dans des boites en cartons, juste l'emballage papier.


Chez KFC ,quand tu manges sur place, ils mettent tout sur un petit plateau en carton , pas de boites en carton 3 fois plus grosses que le repas.


A quand les emballages en papier recyclé?



Ronuick 07/08/2010 18:47



Je te rassure, le carton est fait à partir de carton recyclé : le problème est qu'il est compliqué de recycler les emballages après usage.... une solution serait de méthaniser les déchets
directement au niveau du restaurant. A suivre...



Klatshmohn 07/08/2010 02:06



Legleg, c'est pas un manque d'intelligence mais de la flemamrdise poussée doublée d'un manque de respect. Parce que bon, y en a des poubelles dans un McDo, d'ailleurs on jette une bonne partie du
plateau après le repas, vu que chaque produit est emballé individuellement... Mais non, c'est plus rigolo, une petite urne (j'ose pas imaginer les jours du vote), et pis faire chier les gens
c'est tellement amusant...



Ronuick 07/08/2010 06:25



Oh oui, il y en a, des déchets, après un repas ! Un calcul interne à l'enseigne a cependant démontré que le système permet d'économiser de l'eau de vaisselle. Mouais.... En attendant, c'est vrai
que depuis que j'y suis, on est passé du polysyrène au carton. Même les salades s'y sont mises !


 Il y a encore des efforts à faire !



Legleg 06/08/2010 23:20



Il me semble avoir vu ces petites boites (lors de mes rares passages chez Ronald en France) mais je ne savais pas trop à quoi servait l'argent. Pourquoi l'enseigne ne fait pas des campagnes de
pubs pour cette action? Peut être qu'ainsi les gens auraient plus confiance?


Sinon, faut franchement être abruti pour prendre ces boites pour des poubelles


 



Ronuick 07/08/2010 06:23



L'enseigne n'a pas le droit de faire de pub pour cette action pour de sombres histoires juridiques... Plus précisément, la pub ne peut s'adresser qu'à la "clientèle captive" des restaurants, donc
à l'intérieur de l'enceinte des dits-restaurants.


Même lorsqu'il y a des campagnes de colecte (du genre : un menu = un don), la pub est faite uniquement à destination des clients, et ne doit pas servir à "rameuter" des clients (du genre à la
télé). Nous posons donc de la "PLV" (Pub sur Lieu de Vente) quelques semaines avant l'opération, de manière à prévenir nos clients de revenir plus spécifiquement à ce moment là.